Népal

Nepal_Restauration.jpgLes sanctuaires bouddhistes en pleine restauration

Au Népal, après le terrible tremblement de terre survenu en 2015, la bataille pour restaurer les peintures murales et pour préserver la culture bouddhiste tibétaine gagne du terrain. Si ce patrimoine a bien échappé aux ravages de la révolution culturelle en Chine en 1960, il n'a pas pu éviter les conséquences du puissant tremblement de terre d'une magnitude de 7,8 survenu au Népal en 2015.
C’est le cas, notamment, du site d'Upper Mustang, qui n’a ouvert ses portes aux étrangers qu'en 1992. Ses peintures murales, écritures et rupestres fournissent une ouverture inédite sur les débuts du bouddhisme. Lo Gekar, un monastère de la région, a été créé par le fondateur du bouddhisme tibétain. Il est antérieur à la plupart des anciens temples complexes construits au Tibet, qui ont été gravement abîmés pendant la révolution culturelle chinoise survenue au cours des années 1960.
Les travaux de restauration vont permettre de consolider la structure en injectant du plâtre et de la colle dans les murs. Cette opération sera supervisée par la Fondation américaine de l'Himalaya qui travaille dans la région depuis 1998. Les peintures murales seront ensuite nettoyées et retouchées.

Source : le site du Le Figaro.fr  :http://www.lefigaro.fr/culture/2016/08/02/03004-20160802ARTFIG00238-au-nepal-des-sanctuaires-tibetains-sont-en-pleine-restauration.php)