Savoie

incendie-ancienne-chartreuse-st-hugon-shangpa-karma-ling-1.jpgUn incendie criminel détruit l’ancienne chartreuse du centre Karma Ling

Dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre, un incendie a dévasté l’ancienne chartreuse d’Arvillard, bâtiment principal du centre bouddhique Karma Ling, placée sous la direction spirituelle de Lama Denys Teundroup. Fort heureusement, aucune victime n’est à déplorer. C’est la troisième « attaque » que subit le centre depuis la mi-novembre, accompagnées de lettres de revendication menaçantes…  

grand-temple-apres-incendie-ancienne-chartreuse-st-hugon-shangpa-karma-ling-1030x579.jpg

Selon le communiqué du centre bouddhique :

« Exactement une semaine après l’incendie du 1er décembre, nous avons reçu ce qui est vraisemblablement une troisième lettre de menace de la part de la personne qui se déclare comme l’auteur des faits. Cette lettre revendique l’incendie de la Chartreuse et préconise aux résidents d’évacuer les lieux, aux risques de subir les conséquences d’une nouvelle attaque.
Après une nuit éprouvante, et face aux prochaines qui nous attendent, nous avons pris la décision de vous en dire un peu plus sur la situation qui nous a mené à l’incendie du 1er décembre.
Dans la nuit de 17 au 18 novembre, nous avons subi un premier incendie à la Maison de la Sagesse, qui n’a fort heureusement eu aucune conséquence grave. Peu de temps après, un premier courrier, reçu le 23 novembre, revendiquait les faits. Le 28 novembre une deuxième tentative d’incendie a été déjouée au niveau de la cuisine de la Chartreuse. Une seconde lettre de menace nous est parvenue le 30 au matin. Le soir même, peu après minuit, nous subissions l’incendie qui a détruit la totalité de la Chartreuse.
Nous avons alors évacué toutes les personnes présentes dans le cadre d’un séjour ponctuel et nous avons proposé des solutions de relogement aux résidents habitant sur le site à long terme. Cependant, une quinzaine de personnes ont choisi de rester ne souhaitant pas abandonner les lieux en ces moments difficiles, car évacuer les lieux aujourd’hui reviendrait à laisser la voie libre à un nouvel acte de malveillance. La disparition, sous nos yeux, de la Chartreuse nous encourage aujourd’hui à faire notre possible pour préserver les autres bâtiments.
Par ailleurs, l’un des centres de retraite héberge en ce moment les participants à la retraite de 3 ans initiée en 2015. La situation est donc délicate : nous ne savons pas quand l’auteur des faits va frapper, ni où, ni comment. Nombre d’entre nous dorment d’une seule oreille.
A ce jour la gendarmerie nous accompagne et fait de son mieux pour nous venir en aide dans la mesure de ses moyens et attributions, mais en attendant que l’enquête permette d’identifier l’incendiaire, nous sommes amenés à nous organiser par nos propres moyens pour prévenir tout nouveau départ de feu sur le site. 
Comme nous vous l’avons déjà indiqué précédemment, il n’est pas utile de venir sur le site en ce moment. Nous vous tiendrons au courant de l’avancée de la situation.
Cette épreuve, bien que difficile, nous amène à nous souder encore un peu plus dans un esprit d’entre aide et de solidarité. Nous sommes certains que notre communauté ressortira encore plus forte de ces derniers événements. »

Il est possible de venir en aide à la Communauté de Karma Ling, notamment en effectuant des dons : http://www.unirimay.org/incendie-a-shangpa-karma-ling/#communiques-incendie