Liberté et Libération

Approches thématiques - cycle 1

calendrier des cours
année universitaire 2018-2019

4 séances, le samedi après-midi, de 15 h à 18 h
au CIDEB, 29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris
[code de référence sur notre calendrier récapitulatif : « Appr. 1 »]

Ce cycle de cours est aussi accessible à distance, via Internet

Les inscriptions peuvent s'effectuer pour le cycle entier ou à la séance
(seules les inscriptions "à la séance" sont accessibles aux non-adhérents)

Tarifs et inscriptions en bas de page

 

  • samedi 20 octobre 2018 – Stéphane Arguillère
    Liberté et Libération, en Occident et en bouddhisme 
    C’est pour résoudre un problème d’abord théologique que l’Occident a lié la liberté au concept d’une volonté inconditionnée : comment poser à la fois une responsabilité de l’homme et un Dieu omniscient, tout-puissant et providentiel ? La comparaison met en lumière (a) l’absence d’une idée de la volonté libre dans le bouddhisme, et (b) l’étrangeté de la philosophie moderne qui, même en rejetant l’idée de Dieu, a continué de creuser cette idée de la liberté. Par ailleurs, l’Europe a pensé la liberté politique : comment combiner l’aspiration de chacun à agir à son idée avec la nécessité des lois ? L’Inde, elle, n’a pas développé de philosophie politique. Or les communautés bouddhiques, aujourd’hui secouées par la crise de l’autorité, pourraient tirer profit d’une réflexion sur l’articulation entre organisation collective et liberté.

  • samedi 17 novembre 2018 – Jacques Scheuer
    Liberté chrétienne et Libération hindoue
    Liberté et libération se retrouvent au cœur de traditions ‘autres’, que ce soit dans l’hindouisme proche ou dans le christianisme plus lointain. Nous explorerons le thème en deux temps distincts, cherchant chaque fois à dégager, en regard des enseignements bouddhiques, quelques convergences mais aussi quelques contrepoints.

  • samedi 8 décembre 2018 – Jérôme Ducor
    Peut-on librement interpréter l'enseignement du Buddha ?
    Le bouddhisme est souvent perçu aussi aujourd’hui comme une philosophie ou une spiritualité à la carte, voire de l’auto-médication, dont l’interprétation serait laissée à la liberté de chacun. Dans les faits, le bouddhisme se présente comme une religion complète, avec ses propres règles d’heuristique et d’herméneutique, permettant de guider l’interprétation de ses innombrables textes, qui peuvent parfois paraître contradictoires. Ce cours abordera ces points ainsi que la question de la place du magistère et de la Communauté, et aussi celle de la part d’évolution possible dans les enseignements en marge du noyau fondamental du Dharma. 

  • samedi 12 janvier 2019 – Stéphane Arguillère
    La liberté dans la philosophe du bouddhisme
    Sous la rubrique de la base, le bouddhisme expose la nature des choses, d’une part, et la situation des être ordinaires avant toute pratique spirituelle, d’autre part. Du premier côté, les doctrines de la vacuité permettent de poser une liberté intrinsèque ou « nirvāṇa naturel ». De l’autre, on trouve une réflexions sur les diverses conditions dans le saṃsāra, permettant ou non l’orientation vers l’Éveil. Du point de vue du chemin, la liberté est présentée comme acquise, voire construite. Quant au fruit, si la pratique du bouddhisme ancien et du Theravāda tend à une émancipation à l’égard de l’existence conditionnée, le Mahāyāna a dû penser une liberté de l’être éveillé compatible avec son engagement pour le bien des êtres dans le monde de la production conditionnée.

  • samedi 2 février 2019 – Philippe Cornu
    Liberté "naturelle" et conditionnement 
    Si nous sommes des êtres conditionnés comme le déclare le bouddhisme, comment pouvons-nous nous dire "libres" voire "spontanés" dans nos actes? Certains maîtres ont parlé du "mythe de la liberté". En effet, la liberté n'est pas extérieure aux êtres mais ne peut découler que de leur nature inconditionnée. Par conséquent, il s'agit, pour eux, d'être en contact avec cette nature de l'esprit et ce n'est qu'avec la familiarité avec cet état qu'ils pourront atteindre la "liberté naturelle de l'esprit" chère au Dzogchen.

=> présentation des intervenants

 

Tarifs et inscriptions

Tarifs
  • le cycle entier (5 séances)
    Il est possible de régler en trois versements

    tarif plein : 102 € (ou 3 x 34 €) ; tarif réduit : 81 € (ou 3 x 27 €)

Le tarif réduit est attribué aux étudiants et aux demandeurs d'emploi sur présentation (ou envoi d'une photocopie) d'un justificatif en cours de validité.
Il peut être accordé à toute personne pouvant justifier de faibles ressources (montant mensuel égal ou inférieur au SMIC).

  • à la séance : 25 €
     
Inscriptions

L'inscription à ce cursus est possible pour l'ensemble du cycle ou à la séance.
Ces cours sont accessibles aux non-adhérents uniquement à la séance.

  • Les inscriptions aux cycles entiers devront être effectuées entre le 5 septembre et le 12 octobre 2018
    Vous pourrez vous inscrire en remplissant le bulletin d'inscription en ligne (disponible le 5 septembre)

     
  • Les inscriptions à la séance seront reçues à partir du 1er octobre 2018 et jusqu'à une semaine avant la date du cours.
    Vous pourrez vous inscrire par courrier postal ou électronique.

Vous pouvez aussi vous inscrire en vous présentant dans nos locaux, au CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris) aux jours et heures d'ouverture.

Chaque inscription est effective à réception du règlement.
 

L'adhésion à l'association est obligatoire pour s'inscrire aux cycles entiers.
Elle couvre l'année universitaire, du 1er octobre au 30 septembre.
Elle comprend l'accès réservé à l'"Espace adhérents" du site de l'IEB.
L'adhésion n'est pas nécessaire pour assister aux cours accessibles à la séance (dans la limite des places disponibles).

Adhésion annuelle
cotisation simple : 40 €
cotisation de soutien : 60  ou plus

Les sommes versées au titre des cotisations de soutien contribuent à l'achat d'ouvrages pour la bibliothèque de l'Institut.