Actualités

Le thème de la nature n'est que discrètement présent dans la littérature bouddhique, et ses modulations les plus expressives sont à chercher dans les textes poétiques, dont Danièle Masset propose ici une lecture transversale, limitée au domaine indo-tibétain. Cette lecture se fonde sur l'exploration d'un corpus couvrant plus de deux millénaires, depuis les stances du canon pāli jusqu'aux chants de maîtres tibétains tels que Milarépa. La nature mise en scène dans cet ensemble est vue au miroir de conventions religieuses et littéraires, mais elle constitue également un miroir du monde et de la doctrine. Elle inspire de nombreuses images fidèlement transmises au fil du temps. L'étude de ces métamorphoses est l'occasion de mettre en évidence la continuité profonde qui unit les traditions indienne et tibétaine, mais aussi de découvrir, ou de redécouvrir, un rapport à la nature qui n'est plus le nôtre, une connivence dont nous avons perdu le secret.

Un prêt exceptionnel accordé par la ville de Nara au musée national des arts asiatiques – Guimet, jusqu'au 19 mars 2019, vient clore la Saison "Japonismes 2018". Berceau historique du Japon, la ville fut capitale de 710 à 784. Ses temples bouddhiques conservent encore aujourd’hui les chefs-d’oeuvre incontestés de la sculpture japonaise médiévale. Pour la première fois prêtés hors du Japon, sont présentés en France deux gardiens, trésors nationaux, et une effigie en bois du bodhisattva Jizô, classé « bien culturel important ».

Le Musée Rietberg de Zürich (Suisse) propose, jusqu’au 31 mars 2019, une exposition remarquable « autour du bouddhisme », sous le titre pour le moins surprenant de « Prochain arrêt : Nirvāṇa » (Nächste Halt Nirvana)… ! Organisée autour de huit thèmes - notamment la vie du Bouddha et son enseignement, la transmission du bouddhisme et les différentes communautés, les rituels pratiqués par les fidèles, l’expansion du bouddhisme et son implantation en Europe… - elle propose une centaine de sculptures, de peintures et de manuscrits de tous les pays d’Asie, provenant pour la plupart de l’exceptionnelle collection du Musée Rietberg ainsi que de très riches collections privées.

En 1976 au Canada, le jeune Elijah Ary, quatre ans, fait des « rêves-souvenirs », à la suite desquels il cite des personnes, des noms et des lieux précis provenant d’un Tibet révolu. Ces propos exceptionnels sont authentifiés par des maîtres bouddhistes et, à l’âge de huit ans, Elijah est reconnu par le Dalaï-Lama comme le tulkou – la « renaissance » – de l’érudit tibétain Guéshé Jatsé, maître de méditation.

Cet ouvrage de référence, édité pour la première fois en 1930 et dont on recommande chaudement la lecture, permet à chacun de se familiariser avec l'une des expressions les plus originales de l'enseignement du Buddha et de pénétrer le cœur spirituel du Japon. L'auteur expose les principes de chaque école par le biais de conversations avec des bonzes, ce qui rend la lecture très plaisante, d'autant que ces échanges sont tenus dans le cadre de monastères célèbres et que la beauté de l'environnement participe à la sérénité du récit.

En Himalaya, dans la région du Langtang, les ermitages monastiques népalais de Liping et de Bakhang ont été fondés par le maître bouddhiste de la lignée Drukpa, Sengdrak Rinpoché, tout près de la frontière avec le Tibet d'où il était originaire. Moine bouddhiste et poète, Jigmé Thrinlé Gyatso s'est associé au photographe Yann Rollo van de Vyver pour réaliser cet ouvrage qui raconte simplement la vie monastique et érémitique en Himalaya.

Le révérend Kenjitsu Nakagaki veut apprendre aux occidentaux l'histoire du manji, le nom que les Japonais donnent à la svastika. S'il s'agit d'un symbole tabou en Occident, du fait de son détournement par les nazis sous la forme de la "croix gammée", la svastika fait partie de la culture japonaise depuis l’introduction du bouddhisme et ce bonze souhaite que l'Occident comprenne que, pour de nombreuses religions, il s'agit avant tout d'un symbole de paix !. 

« Quel est ton visage avant la naissance de tes parents ? » Les kôans du ch'an (zen, en japonais), invitent chacun à contempler et à vivre sa nature véritable. À travers des anecdotes truculentes, des aphorismes surprenants, des sentences paradoxales, souvent cocasses mais toujours inspirantes, le kôan nous permet de nous débarrasser du connu et de faire l'expérience directe de la réalité.

Sa Sainteté Ogyen Trinley Dorje et Sa Sainteté Trinley Thaye Dorje, tous deux prétendants au titre de 17e Gyalwang Karmapa, se sont rencontrés secrètement en France et ont publié une déclaration commune, le 11 octobre 2018.  Ils souhaiteraient apparemment résoudre le conflit qui dure depuis plusieurs décennies dans la lignée Karma Kagyü du bouddhisme tibétain concernant la question controversée de savoir qui devrait détenir le titre de 17e Gyalwang Karmapa, le chef spirituel de cette lignée de tülku la plus ancienne du Tibet.

Dans un coin tranquille du bush australien, près de la ville de Bendigo, à environ 160 km au nord-ouest de Melbourne, se déroulent les travaux de construction de ce qui sera l'une des plus grandes structures bouddhistes du monde occidental : le « grand stūpa de la compassion universelle ». Réplique modernisée du stūpa de Gyantse, monument bâti au Tibet au XVe siècle, le « grand stūpa de la compassion universelle » s’élèvera à près de 50 mètres de hauteur sur une base carrée de 50 mètres de côté. À l'intérieur, la salle principale abrite déjà l'un de ses biens les plus précieux : le « Buddha de jade pour la paix universelle », une statue haute de 2,5 m, d’un poids de quatre tonnes, taillée dans un seul bloc de jade...

Sangharakshita, né Dennis Lingwood à Londres en 1925, est décédé le 30 octobre 2018 à Hereford, en Angleterre. Enseignant bouddhiste parfois controversé, Sangharakshita a contribué, en Inde, dans les années 50, à l’instauration du bouddhisme ambedkarite, qui compte aujourd’hui des millions de fidèles et, en Angleterre, a fondé les Amis de l'Ordre Bouddhiste Occidental (AOBO) – devenue aujourd’hui la Communauté Triratna – l’un des courants bouddhistes occidentaux les plus populaires en Angleterre.