Les biographies du Buddha

picto classpicto class - Niveau : 2

Tarifs

Cours annuel (102 €) en salle102€Valide jusqu'au 31/08/2019picto class
Cours annuel (102 €) en différé102€Valide jusqu'au 31/08/2019picto class
Cours annuel (81 €) en salle - tarif réduit81€Valide jusqu'au 30/08/2019picto class
Cours annuel (81 €) en différé - tarif réduit81€Valide jusqu'au 30/08/2019picto class

Présentation du cours

Cycle de 5 séances consacré à l'étude des textes présentant différentes versions de la biographie du Buddha, depuis les textes les plus anciens jusqu'à l'époque moderne.

Ces cours ont lieu de 15 h à 18 h, dans nos locaux du CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris)

Attention ! Une modification du calendrier des cours a été apportée le 15 octobre 2018.

Quelle place occupe la vie du Buddha "historique" dans la littérature bouddhique ? Peut-on la considérer comme un récit véridique ou comme un élément de transmission de la doctrine défendue par chacune des différentes écoles bouddhiques, anciennes et modernes ?

Les enseignants

trotignon dominiqueDominique Trotignon, Directeur pédagogique de l’IEB, président honoraire de l’Association Bouddhique Theravāda « Vivekārāma », il effectue des travaux de synthèse et de réflexion sur le bouddhisme ancien de l'Inde et le Theravāda d'Asie du Sud-est, ainsi que sur l'implantation du bouddhisme en France. Il est l'auteur de La mort est-elle une fin ? (Salvator) et a aussi participé à la rédaction de plusieurs ouvrages collectifs, dont ceux de la collection « Ce qu'en disent les religions » sur le thème Les femmes et les religions et La Création du Monde (éd. de l'Atelier, 2002 et 2004).

tournier vincentVincent Tournier a étudié l'histoire des religions, l'anthropologie et le sanscrit à l'Université de Strasbourg, où il a obtenu en 2005 une maîtrise en sciences de l'Antiquité. Il a ensuite rejoint l'École Pratique des Hautes Études pour sa formation doctorale, sous la direction de Cristina A. Scherrer-Schaub. En 2012, il a soutenu sa thèse sur La formation du Mahāvastu et le développement des conceptions relatives au bodhisattva et à sa carrière. Après des recherches post-doctorales à l’université de Leyde, il a rejoint la School of Oriental and African Studies de Londres en septembre 2013, en tant que Seiyu Kiriyama Lecturer in Buddhist Studies et directeur du SOAS Centre of Buddhist Studies. Il enseigne aujourd'hui à Paris dans le cadre de l'Ecole Française d'Extrême-Orient (EFEO).

eltschinger vincentVincent Eltschinger, indianiste d’origine suisse, a suivi sa formation en études bouddhiques à l’Université de Lausanne où il a soutenu un doctorat portant sur l'oeuvre de Dharmakīrti. Spécialiste de la philosophie bouddhiste classique, notamment de la tradition épistémologique et logique du Yogacara, il a enseigné à l’Académie des sciences d’Autriche avant d’être nommé, en 2015, Directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE), à Paris, où il occupe la chaire de bouddhisme indien de la section Sciences religieuses.

ducoeur guillaumeGuillaume Ducoeur est Docteur en histoire des religions et Docteur en Études indiennes de l'Université Marc Bloch de Strasbourg. Depuis 2003, il est maître de conférences d'histoire comparée des religions à l'UFR des sciences historiques de l'Université Marc Bloch de Strasbourg, où il enseigne l'histoire des religions de l'Inde ancienne. Il a notamment publié Initiation au bouddhisme (Ellipses, 2011) et, en 2018, La vie du Buddha. Lalitavistara sūtra (Presses universitaires de Strasbourg)

balbir naliniNalini Balbir est professeur en études indiennes à l'Université Paris-3 où elle enseigne principalement le sanskrit, et directeur d'études à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes, section Sciences historiques et philologiques, où elle enseigne le pāli et les autres langues moyen-indiennes qui ont servi à l'expression du jaïnisme. Elle est l'auteur de plusieurs livres, dont, récemment, le volume « Sanskrit » de la collection Assimil, et de nombreux articles portant sur le pāli et le jaïnisme. La liste complète peut être consultée sur le site de l'UMR 7528 Mondes iranien et indien, dont elle est membre.

code de référence sur notre calendrier récapitulatif (à télécharger) : « Appr. 3 »



Leçons

Approches 3.1 : L'Éveil du Buddha, selon les Anciens et Thich Nhat Hanh

Ce cours, initialement annoncé à la date du 23 février 2019 aura lieu finalement le samedi 26 janvier 2019

Sur les traces de Siddharta, du maître vietnamien Thich Nhat Hanh, est une biographie "moderne" du Buddha qui reprend très largement les éléments transmis dans les textes des écoles bouddhiques anciennes de l'Inde, l'auteur précisant d'ailleurs en annexe les textes dont il s'est inspiré... Mais cet ouvrage est surtout un très bon exemple de l'habitude bouddhique d'adapter la biographie du Buddha à la présentation d'un enseignement spécifique à une école particulière. Nous proposerons de comparer de récit de l'Éveil du Buddha, tel que Thich Nhat Hanh le présente, aux versions présentes dans les textes anciens afin de mieux saisir la "modernisation" effectuée par le maître vietnamien.

Dominique Trotignon
26/01/2019

picto class
Approches 3.2 : Le Mahāvastu des Mahāsāṅghika

Ce cours comprendra trois parties : il s’agira tout d’abord de présenter un aperçu de la formation de la tradition hagiographique portant sur le Buddha dans les écritures rattachées aux canons des écoles anciennes, ainsi que dans les représentations visuelles. Le cas spécifique du Mahāvastu, important chapitre du code disciplinaire des Mahāsāṅghika-Lokottaravādin, nous intéressera ensuite. Il s’agira en particulier d’examiner cette œuvre composite, centrée sur la carrière spirituelle de Śākyamuni et son ministère, pour y déceler la mise en place d’une perspective docétiste, c’est-à-dire présentant l’activité du Buddha sur terre comme une illusion salvifique. Enfin, quelques extraits du texte illustrant ce point de vue seront lus et commentés.

Vincent Tournier
16/03/2019

picto class
Approches 3.3 : Le Buddhacarita, d'Aśvaghoṣa

Le Buddhacarita (« Geste du Buddha ») est l’une des trois œuvres dont l’attribution à Aśvaghoṣa, moine, poète et dramaturge bouddhiste du premier siècle de notre ère, peut être tenue pour assurée. Comme le Saundarananda (« Nanda le beau ») et le Śāriputraprakaraṇa (« Drame [sur la conversion] de Śāriputra »), le Buddhacarita constitue l’une des premières œuvres de genre kāvya (« poésie de cour ») en Inde. Aśvaghoṣa y narre, en 28 chants, la biographie du Buddha de sa naissance à Kapilavāstu au parinirvāṇa ; le poème couvre encore le partage des reliques, le concile de Rājagṛha et l’empereur Aśoka. Contrairement à ses sources principales (des sūtra dans leur recension Sarvāstivādin), le Buddhacarita fait la part belle à l’argumentation philosophique et doctrinale, Aśvaghoṣa ne manquant aucune occasion d’y critiquer les systèmes de salut concurrents – ritualisme brahmanique, ascétisme pénitentiel, Sāṅkhya, théisme, doctrines du soi (ātman), etc. Dans cette œuvre de tendance apologétique marquée, le poète cherche à montrer la primauté du dharma prêché par le Buddha, et le monopole de ce dernier sur les moyens de salut.

Vincent Eltschinger
13/04/2019

picto class
Approches 3.4 : Le Lalitavistara

Héritier d’une longue tradition d’épisodes relatifs à la vie du fondateur du bouddhisme, le Lalitavistara offre l’occasion de saisir l’effervescence du mahāyāṇa des premiers siècles de l’ère chrétienne et le positionnement de ce dernier face aux écoles anciennes et aux courants non-bouddhiques. L’accent sera porté sur les spécificités littéraires et doctrinales de ce sūtrānta ainsi que sur l’étude de l’histoire rédactionnelle de l’épisode de la pratique des six années d’austérité qui précède celui de l’éveil. 

Guillaume Ducoeur
18/05/2019

picto class
Approches 3.5 : La Paṭhamasambodhi, biographie thaïe

Le canon bouddhique pāli ne contient pas de véritable biographie complète et suivie du Buddha, aussi étrange que cela puisse paraître. Œuvre extra-canonique, la Paṭhamasambodhi a circulé en Asie du sud-est où elle est présente non seulement par son texte mais par les peintures dont elle fait l’objet dans les temples de Thaïlande, notamment. Même si elle utilise un grand nombre de matériaux antérieurs, elle développe aussi des motifs nouveaux qui viennent enrichir la légende du Buddha et, à ce titre, mérite donc le plus grand intérêt. Nous présenterons le contexte de cette œuvre, qui n’a encore jamais été traduite dans une langue occidentale, et nous nous attacherons à la lecture de passages significatifs de son originalité en renvoyant aussi à l’iconographie qui lui est liée.

Nalini Balbir
15/06/2019

picto class