Documents d'études

Vous trouverez dans cet espace une sélection de documents qui vous permettront d'approfondir les sujets qui vous intéressent déjà ou d’en découvrir de nouveaux. L’Institut développe régulièrement cette base de données comportant des textes, des vidéos, des photos et documents graphiques. Afin de vous aider dans votre recherche de documents, nous vous proposons différents modes de recherche : 1) lorsque vous ouvrez la page, s’affiche la liste des documents les plus récemment mis en ligne, 2) un moteur de recherche intelligent vous permet deffectuer une recherche en saisissant un mot-clé 3) tous les documents sont renseignés par des "tags", sortes d'étiquettes caractérisant son contenu ou son type ; un document peut reçevoir plussieurs tags et vous pouvez naviguer entre les différents tags et documents taggués.

Le bouddhisme indien a eu pour habitude de "fixer" le souvenir des événements importants de son histoire fondatrice en les associant à des lieux spécifiques - que ceux-ci aient été réels ou non, peu importait !
On évoque ainsi huit grands lieux associés à des événements importants de la vie "historique" et "miraculeuse" du Buddha, qui constituent autant de lieux de pèlerinage où "développer des pensées sereines" en rapport avec les événements qu'ils évoquent. La majorité se situent dans la région de la vallée moyenne du Gange et ses alentours, que le Buddha a parcouru durant sa vie de prédication.

Sont indiqués ici en rouge les quatre faits "historiques" les plus importants de la vie du Buddha, associés aux lieux où ils sont sensés s'être produits : Lumbinī (la naissance), Bodh-Gayā (l'Éveil), Sārnāth (la première prédication) et Kuśināgar (la "disparition définitive" ou pari-nirvāṇa). Ces lieux constituent les quatre principaux lieux de pèlerinages que tout bouddhiste a à coeur de visiter.
Les quatre pèlerinages secondaires, eux, rappellent des faits "miraculeux" survenus durant la vie de prédication du Buddha, du nord-ouest au sud-est : Sāmkāsya (la descente des cieux Tusita), Śrāvastī (le grand prodige magique), Vaiśālī (l'offrande du singe) et Rājagṛha (la subjugation de l'éléphant furieux).
Kapilavastu, bien que ville où vécut le Buddha pendant sa jeunesse, ne faisait pas partie des grands pèlerinages. 
Quant à Paṭāliputra, il s'agit de la capitale du royaume de Magadha, sur lequel régnait le roi Bimbisara, ami et protecteur du Buddha. Cette ville est aussi la future capitale de l'empire d'Aśoka, qui vécut au IIIe siècle avant Jésus-Christ et fut le plus important souverain indien pour l'histoire de la diffusion du bouddhisme.

Pour donner une idée approximative des distances : la distance entre Śrāvasti et Rājagṛha équivaut à peu près à la distance Paris - Genève...

document villes saints